Out of Curiosity...

Out of Curiosity...

Shoestrings Backpackers Lodge, Zimbabwe

Vol d'1h40 avec British Airways, arrivée choc au Zimbabwe: autant l'aéroport de Johannesburg ressemble tout à fait à un aéroport européen, autant là on est plongé direct dans l'Afrique profonde... Le strict nécessaire.

Le 'Shoestrings Backpackers' en envoie littéralement de toutes les couleurs, c'est un repaire de voyageurs-nés, avec ce parfum d'aventure et d'inconnu! Des rastas, des guitares, des bracelets brésiliens, des tongs, des visages tannés par le soleil... L'appel du Road Trip!!! Le bar sert en même temps de comptoir de réception et la cuisine est pour ainsi dire à ciel ouvert. Malheureusement pour moi, j'arrive un jour de pluie et autant vous dire que je prie pour avoir le soleil demain, étant donné que c'est le seul jour où je peux visiter... En tout cas, ça me plaît tout ça!

 

 

1:40 flight with British Airways, big shock on arrival in Zimbabwe as Johannesburg airport looks quite like a European airport, and here we are straight into the heart of Africa... Only the strict necessary. 

The 'Shoestrings Backpackers' literally rocks, it is a heaven for travelers-born with a smell of adventure and unknown! Rastas, guitars, Brazilian bracelets, flip flops, faces tanned by the sun ... The Call of Road Trip! The bar is used as reception desk and the kitchen is almost open-sky. Unfortunately for me, I arrived on a rainy day and as you imagine, I pray for the sun tomorrow, because this is the only day I can visit... Anyway, I like it here! Welcome home ;)

 

 

Ça y est je suis installée, et je ne tarde pas à faire des connaissances... Au Shoeprints Backpackers', la vie c'est Peace & Love! L'ambiance est géniale, presque tout le monde se connait. C'est tellement bien que je remets la visite des chutes à demain, juste avant de prendre l'avion. En attendant, je passe du temps (et des Rhum-Coca, ou alternativement des Savana Dry, la version plus soft - c'est du cidre) avec mes nouveaux amis - locaux, s'il vous plait: Steed, Blaise et Tish (J'ai jamais su comment s'écrivait son nom....). Vive l'Afrique!

 

Ici, es animaux sont en liberté, donc il n'est pas rare de rencontrer des babouins (ou même des éléphants parfois) sur la route! Il arrive aussi, d'après ce que m'a raconté Steed, que les hyènes se baladent la nuit près des maisons en ricanant.... Ca fait plutôt peur! Le saviez-vous? Dans les troupeaux de hyènes, la femelle est dominante. Femelles et mâles ne sont pas différentiables, seulement les lions peuvent sentir qui est celle qui domine et affaiblir le groupe en l'attaquant.

 

Au Zimbabwe, le Dollar est la monnaie locale, et la vie est assez chère (relativement). On paie le visa à l'entrée, visa qui est plus cher pour les Anglais - revanche pour la colonisation. Il faut faire également attention lorsqu'on prend le taxi, si vous êtes repérés comme un touriste, les prix montent scandaleusement. On s'y attend.

 

 

That's it I'm settled, and It doesn't take that long to make friends... In Shoeprints Backpackers ' life is Peace & Love! The atmosphere is great , almost everyone knows each other. It is so good that I postpone the visit to the falls tomorrow , just before boarding the plane. Meanwhile, I spend time (and Rum-and-Coke, or alternatively Savana Dry, the soft version of it - it's cider) with my new friends - locals, please : Steed, Blaise and Tish (I never knew how tp spell his name.... ). TIA as they say... This is Africa!

 

Here the animals are free, so it's not uncommon to meet baboons (or sometimes even elephants) on the road! Sometimes, from what Steed told me, hyenas wander near homes during the night, looking for food and laughing.... It sounds quite scary! Did you know? In flocks of hyenas, the female is dominant. Females and males are not differentiable, only lions can smell which one is the dominant one and attack it to weaken the group .

 

In Zimbabwe , the dollar is the local currency , and life is quite expensive (relatively) . We pay the visa when entering the country, which is more expensive for British citizen - revenge for colonization. You also have to be careful when taking a taxi, if you are identified as a tourist, the prices go up scandalously . No wonder.

 




04/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres