Out of Curiosity...

Out of Curiosity...

Anti-Poaching Patrol & Rhino Project

 

 

Aujourd'hui, nous sommes partis pour une patrouille anti-braconnage avec les Rangers. On marche en ligne, à quelques mètres de distance les uns des autres, en 'scannant' les arbres et les buissons pour dénicher et enlever les éventuels pièges. Les pièges sont fait de n'importe quel câble, très résistant. Ils peuvent littéralement scier la patte d'un animal, même ceux dont la peau est très épaisse, jusqu'à l'os.

Les photos qu'on nous a montré des animaux dont la patte a été prise dans un piège sont horribles. Ils sont souvent posés par des mecs venus du Mozambique, pays très pauvre, qui échangent un toit en Afrique du Sud contre de la viande...

C'est un des gros problèmes rencontrés dans le pays, avec également le massacre des Rhinocéros pour vendre leur corne.

Ici à Kwa Madwala, ils ont décidé de couper les cornes des Rhinos eux-même afin de conserver et reproduire les animaux. Nous avons travaillé sur un Projet de comptage et observation des bêtes, basée sur l'approche et les photos. Le but est de savoir combien de rhinos on a et de pouvoir les identifier facilement - ci-dessous en approche, Catherine tient le fusil de Louis, le Ranger.

Il y a deux sortes de Rhinos: les noirs et les blancs - ce n'est en vérité pas du tout un différence de couleur. Le Rhino Blanc vit dans les espaces ouverts, se nourrit d'herbe et a un museau carré, tandis que le Rhino Noir vit dans les fourrés, se nourrit de feuilles et est beaucoup plus agressif. Les Rhinos se roulent dans la boue pour garder la fraîcheur.

 

Today, we went for an anti -poaching patrol with the Rangers. We walked in line, a few meters away from each other, 'scanning' the trees and bushes to find and remove any snare. The snares are made of very resistant cable or wire. They can literally cut off the leg of an animal, even those whose skin is very thick, up to the bone.

The pictures they showed us of animals whose leg was caught in a trap are horrible. Snares are often set by guys from Mozambique, very poor countriy, who share a roof in South Africa paying with the meat...

This is one of the big problems in the country, also with the killing of rhino to sell their horns .

At Kwa Madwala , they decided to cut off the horns themselves to keep and reproduce the animals. We worked on a project, counting and observing the animals, based on the approach and photos taken. The goal is to know how many rhinos we have and be able to identify them easily - below: during approach, Catherine holds Louis' rifle. Louis is one of the Rangers .

There are two types of Rhinos: the Black Rhino and the White one - in reality, it's not a color difference. The White Rhino lives in open areas, eat grass and has a square mouth, while the Black Rhino lives in the bush, eat leaves and is much more agressive. Rhinos roll themselves in mud to keep their body cool.

 

 



10/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres